/

lyrics

Au village, sans prétention,
se tiennent
les gens biens,
les jambons, les plus dignes, de l’offre premium
plus raides, que droits,
comme des hmar
et autres halouf de la dernière pluie
ils défilent, nageant dans d’impeccables gandouras anodisées.
Comprenne qui pourra,
ce su mismo, pas tout à fait de là,
tel un brel,
un crack en domotique.

Une pluie acide de percussions
prudentielles,
de kalbs chevelus,
s’abattra sur toute variation
un peu molle.
Abandonnant dans l’ensemble,
le pouvoir,
le pouvoir de Mahboul !
Celui de nuire simplement,
en mode ice bucket,
qui vous en dessoudent
et 1 et 2
et 4.
Le travail d’une bonne masse d’individus,
de punishers vertueux.
Cheh !
De cent colchones,
collectivement irréprochables
100% individualisés.
De cent pourceaux, pur sport,
I’naal dine Respect!
Comblés de patauger dans leurs compétences cacadémiques.
Mchl’chem !
Celles qui, bientôt, estropieront les glorieux va-t-en-guerre
des années 10.
Et qui, à chaque saison, épaissiront le flot du poison
irréprochable.
Parce que c’est ça les masses…
Aux atomes bien crochus,
aux fonctions cérébrales affines.
Innovantes et meutrières,
elles se veulent éthiques, déontologiques, responsables,
elles se la veulent, elles se la donnent,
Eh bien qu’elle la prennent !

C’est toujours un cadeau
et surtout pas coupable de sentiment révolutionnaires.

Pour une meute de gens biens,
pour une meute de jambons.

Et à la ville, derrière Torstein, un norvégien.
Et à la ville, des fanfarons,
irréprochables.
Chacun ira de son exploit
et franchissant, en toute noblesse
ce qu’il nous reste de rubicon.

La meute des gens biens,
la meute des jambons.

et au village, à l’unisson,
ils auront bu sans partage,
avant un fix aux vieux poissons,
irréprochables.
Pour s’désoler enfin du résultat.

Mais l’poison tue,
irréprochable.
Le poison tue, en enfilade.
Sans empathie,
car il altère
et la diction.
Car le poison
est irréprochable.

Ils le suicident,
et tellement bien.
Ils le dessoudent
presqu’ sans façon.
La responsabilité distribuée,
au moment juste, où il prononce,
« Badr », ce con.

credits

from Avec un pull, released May 5, 2020

license

all rights reserved

tags

about

La Souterraine La Souterraine, France

French & francophone pop underground.

contact / help

Contact La Souterraine

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this track or account