SUPER TERROIRS et RUINES NOUVELLES

by La Souterraine

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

    You own this

     

1.
Vaisseau sans amiral Vogue sur des eaux sales Très loin sous nos pieds Grondent les fonds inexplorés Nous sommes une bande Traversons les cendres Oui les temps sont durs Quand tout s'écroule sans un murmure Quand tout s'écroule sans un murmure Revenus des enfers Sans regard en arrière Evadés des morts Dont personne ne pleure le sort Nous sommes un équipage Nous dérivons au large Du sang sur les doigts Relève la tête regarde-moi Relève la tête regarde-moi C'est l'arche de Noé L'ADN des derniers Toi tu n'y crois pas Tu tangues et tu crèves de froid Nous sommes une bande Traversons les cendres Nous avons laissé Derrière nous le monde épuisé Derrière nous le monde épuisé
2.
3.
4.
5.
6.
7.
J’ai vu un croco J'ai vu un croco... J'ai vu un croco (ohohohohohohoh) Autour d'un îlot... J'ai vu un croco... J'ai vu un croco... Au fond/Parmi des roseaux J'ai vu un croco 720 kilos Des hommes corrompus A perte de vue Des hommes corrompus De peu de vertus J'ai vu un croco Un regard de trop J'ai vu un croco Ecoeurant complot Réserve fédérale Paradis fiscal Infection mentale Ils ont les mains sales J'ai vu un croco Un regard de trop J'ai vu un croco Une flèche dans le dos Sournoise influence Passée sous silence Sournoise influence Cruelles conséquences Des individus Aux nobles vertus Ils sont dans la rue A perte de vue Ils sont dans la rue On leur tire dessus J'ai vu un croco... J'ai vu un croco (ohohohohohohoh) Autour d'un îlot... J'ai vu un croco... Des hommes corrompus A perte de vue Des hommes corrompus Ces bourgeois repus J'ai vu un croco.
8.
Jamais plus jamais je ne me lèverai de mon lit qu'ils viennent me retrouver ici J'ai un Asus que pourrais-je donc bien vouloir de plus dehors il pleut et il fait froid Jamais plus jamais je ne me lèverai de mon lit Allez vous faire embaucher pour moi
9.
Pas une minute sans toi pas un mentir comme ça est-ce que j'ai comme ça ? ou la pas sans toi pas une minute sans toi pas a mentir comme ça où est-ce que je me sens bien ? qu'est-ce que je fous ici et la ? et la, ou la, elle a
10.
11.

about

STRN-139
Artwork par Michaël Sallit
www.michaelsallit.com
Recherché et compilé par Bajon & Caschera

Quelques remarques sur l'édition de ce volume "SUPER TERROIRS et RUINES NOUVELLES".

1- Quand la marque "STRN" a été déposé à l'INPI (Institut national de la propriété Industrielle), c'est en tant qu'acronyme. Il a donc fallu y trouver un sens, et c'est "Super Terroirs et Ruines Nouvelles" qui s'est imposé de suite.

2- Un jour de "joli mai" Audrey Ginestet (Aquaserge) nous a envoyé cette archive publique de cartes libres de droits : www.davidrumsey.com
En cherchant, nous sommes tombés sur cette série de cartes dessinées par Jolly Lindgren, datant des années 30-40. Le détournement exécuté ici par Michaël Sallit s'appuie sur la carte datant de 1940 intitulée "A Hysterical Map of Mount Rainier National Park. Year Around Public Playground. High White and Handsome".

3- A l'écoute de la collection d'enregistrements-maison rassemblés dans ce volume, on observe la proéminence du discours social : d'abord et en filigrane par la forme hors-cadre des chansons, puis directement dans les thématiques des paroles. A l'instar du maloya de la Réunion, du raï d'Algérie, du rebetiko des ports grecs et de tous les blues en règle général, la pop souterraine est un mouvement d'outsiders artistiques et sociaux.


%%%%


HELLO KURT (Paris)
Xavier Thiry (Hello Kurt) est le co-réalisateur de l'À ta merci de Fishbach et des 2 albums de la Féline. Il choisit le tout-vocoder pour signer ici un requiem du monde vieux. La légèreté des mots "quand tout s'écroule sans un murmure".

CATHERINE LEDUC (Montréal, Canada)
"Tu chantes dans toutes les langues, en même temps". En une phrase, Catherine Leduc soulève toute l'ambiguïté linguistique de son territoire, le Québec. La native de Trois-Rivières de 37 ans sort son deuxième album à "un bras de distance avec le soleil" sur l'étiquette canadienne Grosse Boîte.

CORTE REAL (Toulon)
Tanguy, le marin à l'âme d'auteur-explorateur porteur de Corte Real, continue ses "récits de voyages exotiques", "belles histoires d'un soir" qui occupent l'espace du temps qui passe. Ici, Noël en solitaire dans une station balnéaire de l'Océan Indien...

SAMMY DECOSTER (Voiron)
L'un des 2 Facteurs Chevaux, Sammy Decoster trouve des issues aux problèmes des typologies musicales : son ouesterne se situe ici dans les Alpes, et remet Tino Rossi sur la carte du cool en en tirant le meilleur : son lyrisme engageant.

MOCKE (Bruxelles)
Belle chute de "L'anguille", "Tu connais Babar ?" a le groove rural écrit à l'encre clairement sympathique. Auteur de 2 albums quasi-classiques de musiques instrumentales parus chez Objet Disque, l'arrangeur-guitariste-pongiste Mocke est bien, en attendant le prochain disque automnal de son groupe Midget.

LUZMILA CARPIO & GROUPE MOSTLA (Aligre)
Luzmila Carpio chante la beauté et la gravité du monde comme personne. Ancienne ambassadrice de la Bolivie d'Evo Moralès en France (de 2006 à 2011), l'icône indienne a enregistré au studio Red Bull parisien, en une journée et en live cette version dans l'atmosphère de Kusichisun-wawitata (luzmilacarpio.bandcamp.com/track/kusichisun-wawitata). Wawitaman signifie "à bébé" comme on dit "à l'amitié".
Luz est ici accompagnée du Groupe Mostla, composé pour l'occasion de Baron Rétif (percussions), Mocke (guitare) et Eddy Crampes (basse).

ODESSEY & ORACLE (Lyon)
Avec 'J'ai vu un croco', O&O invente une sorte de comptine contestataire et sociale, et font rimer 'Réserve fédérale', 'Paradis fiscal', 'Infection mentale' et 'Ils ont les mains sales'. Les pop-baroqueux lyonnais passent d'ailleurs au tout-français sur leur deuxième album, à paraître cet automne chez les Suisses de Bongo Joe Records.

MILLE COLOMBES (Lyon)
"J'ai écrit cette chanson assez vite mais je ne me souviens plus bien quand. Ça parle de la culpabilité de faire de la musique quand on devrait trouver vite de l'argent pour payer son loyer. De la tentation de faire une cabane-grotte avec son oreiller et un ordinateur et de repousser le monde un jour de plus. Un truc assez adolescent au fond: ne plus avoir à faire à la société mais sans révolte. En s'enfonçant doucement dans son matelas pour qu'on ne retrouve, au matin, qu'un pantalon et deux chaussettes dépareillées. La musique m'est venue facilement et je trouve que c'est toujours bon signe." Vincent Vauchez

DIAN CARAT (Saint-Cloud)
C'est Charlène Darling qui nous a orienté vers Jérôme Ganivet (Dian Carat) batteur au blues déchiré qui cache chez lui à Saint-Cloud des centaines de morceaux enregistrés seul. "Ici et là", c'est Jeffrey Molina (Jeffrey Lewis + Jason Molina). "Ici et là", c'est aussi ce que sa soeur écrits sur ses porcelaines.

SANTIAGO (Paris)
De la chanson progressive par cet ami et demi-compatriote de la Mirastella - vive le Chili. Santiago joue dans la même cours, celle des auteurs-compositeurs aux influences-mondes, à la ligne droite bien barrée et qui chantent en français plutôt qu'en autre chose.

SOURDURE & THOMAS BONVALET (Clermont-Ferrand & Madrid)
Rien d'étonnant à ce que 2 piétons aguerris se rencontrent, "travaillent avec leurs pieds" (footwork) et enregistrent cette version de ce traditionnelle occitan (soundcloud.com/felixtrebosc/una-filheta-de-lion-une-fille).

credits

released July 10, 2017

license

all rights reserved

tags

about

La Souterraine La Souterraine, France

French & francophone pop underground.

contact / help

Contact La Souterraine

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account