POPKLORE

by la Souterraine

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

    You own this

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.

about

STRN-248

Sélection élaborée avec l'aide active de Guillaume Stankiewicz
Pochette : Cloteaux-Foucault et Caschera


+++ 

À la manière de Brigitte Fontaine dans sa Symphonie Pastorale  (www.youtube.com/watch) où elle utilise les titres de grands classiques de la littérature française pour composer les paroles de sa chanson, BRUME PAROLE construit le texte de ses Souterrains avec les titres des oeuvres hébergées sur notre plateforme. Reçue la veille de la mise en ligne de ce volume (hier donc si vous lisez ça aujourd'hui), cette méta-reprise pointe la boucle infinie de notre affaire de folklore pop, de pop folklorique, de musiques traditionnelles du futur, celle des gens de tous les jours, etc. En voici ici reproduit le texte, pour l'exercice de style et le geste, "comme la beauté sans le reste" :

Hier, demain, maintenant (Ravages)
Je ne sais pas où tu commences (Nature morte)
Jolie machine (Joseph Edmond Vincent Leduc)
Nietzsche m'a tout piqué (Le Manque)
Que reste-t-il de nos amours ? (Gontard !)
10 h 15, samedi soir (Aquaserge)
Ecran noir (Clara Clara)
Depuis le centre du cœur (Laetitia Sadier)
Dans la nuit (Halo Maud)
La nuit au ralenti (Thomas Pradier)
J'aime ton personnage de fiction (Maud Octallinn)
Sinon je serais autre chose (Marie Mathématique)

Refrain
Au lieu de chercher dans la lumière, on cherche dans l’obscurité, les souterrains (…), en toute liberté (Benjamin Caschera, interview Slate)

Aventure (Rouge Gorge)
Le désert commence là (Chevalrex)
Là, sous le vent (cabane)
La nuit nous appartient (Bertrand Betsch)
Animal nocturne (Raphaël Guattari)
Je est un chien (Perrine en français)

Refrain
Au lieu de chercher dans la lumière, on cherche dans l’obscurité, les souterrains (…), en toute liberté (Benjamin Caschera, interview Slate)

Navette (Baron Rétif & Concepcion Perez)
Dernier voyage (Pépite)
L'espace d'un instant (Le Flegmatic)
Sous les étoiles saturées (the Unlikely Boy
)J'entends des airs (Barbagallo)
Fantaisies stellaires (Tara King Th)
Ma bouche sans toi n'existe pas (Julien Gasc)

Refrain
Au lieu de chercher dans la lumière, on cherche dans l’obscurité, les souterrains… (Benjamin Caschera, interview Slate)


Brigitte Fontaine n'est pas très loin non plus dans la Campagne de SUZANNE LÉO, qui promet avec ce manifeste rurbain, d'"ouvrir le silence d'une musique jamais entendue". Calfeutré sous les tropiques bruxellois ÉCRAN TOTAL donne un joli rayon - vert - de soleil minimal et digital, résolument reggae pop. L'esthète GUILLAUME STANKIEWICZ teinte sa pop de classe de classic rock, et ça sonne : "trop d'exil, trop de fierté et l'avenir ne s'est pas montré". On garde pour nous depuis des lustres l'Arizona des Suisses NOVOBOY, admirable pop song d'amour perdant "embrumée par la vodka, le souffle coupé par le tabac". ESKIMO fait ensuite chauffer la guitare électrique, ça faisait longtemps.

Chant falsetto, musique de club de chambre, et grands arrangements synthétiques, MONT JOSEPH annonce le débarquement de l'homme du moment. Quand le Wagon Bar d'ENFANT BULLE est arrivé à nos oreilles, on a eu l'impression d'entendre du rock fusion, mais en fait non, c'est une chanson à flow, à texte et à vrais instruments simplement original. Le Messin Romain Mueller fait dans la sainte pop de club, pas très loin du Malik Djoudi époque UN : même efficacité pop, avec arrangements de cordes en supplément d'âme. On avait reçu LA TRALE dans notre boite et on y avait entendu une tradition power lo-fi assez inédite en français, et indatable. "Remets-nous une trace devant la marée brasse". "Est-ce la question du fric qui nique ?" pose ANGIE ST PEPITO, Mexicaine de 23 ans et de Tours, à l'indéniable culture DIY - ça s'entend dans cette Victoire et aussi dans sa reprise de Jean-Luc Le Ténia (souterraine.biz/track/tous-les-jours-5).

On entend du Thomas Fersen dans CASAGRANDE : un texte bien troussé, un chant folk qui n'hésite pas - et une bonne ligne savoureuse, "toi tu es né sous Jacques Chirac". Un jour MATEO (nom : Vermot, 22 ans, Montreuil) nous a écrit, envoyé ses sons, et averti d'un concert à l'Alimentation Générale à Paris. On l'a vu, on a apprécié sa verve pop universelle, on l'a attendu et on le suit bien maintenant : Jardin est son premier single.

Le bateau de l'infortune, chanson toute en montées ajoutées et parlées, est une parenthèse dans l'oeuvre d'O, étrange et planante. À la demande, ANOUK MATHIEU reprend l'hymne underground de Sabine Happard Mon Proprio ("est un connard", ajoutons-nous, en choeur pour la clarté du propos). Bientôt une compilation de ses premiers enregistrements. LES VILARS, auteur d'un des tubes publiés ici - Démission en 2016 - fait ici une fusion parlée rockpop quasi nihiliste - le chanteur organisateur du groupe s'appelle Vital, et on est rassuré. Quand JOSÉE LAIKA nous a envoyé sa musique, on l'a trouvé vraiment très attachante, digérant tout un tas d'éléments familiers sur des lignes de voix surprenantes : si on ne se trompe pas, Une poignée de sel est son premier son officiel.

De Creuse, BÛCHERON joue une sainte pop alternative automatique et froide, bien que très rapide. Moins une, PAULINE DRAND nous envoie ce tout frais enregistrement, dans la tradition de la Grande Chanson comme il ne s'en produit plus tant. "On est beaucoup à être fou, vraiment beaucoup à être nous". Le Picard ALI DANEL a enregistré un album de reprises de tous les groupes dont il a fait la première partie ces dernières années : ici c'est le tube du folklore mondial d'Amadou et Mariam en version de saloon. On ne sait pas grand chose d'Arthur de Bary : un jour il nous a écrit "Je suis Arthur. Moi j'aime bien ce que vous faites alors je voulais vous faire écouter ce que je fais. Voila. Bonne journée." On a bien noté l'étrangeté de ce cheval blessé - duo voix-guimbarde + un petit métronome, bref, de la chanson jamais trop entendue déjà.

CHARLES-BAPTISTE s'est attaqué à l'adaptation du monstrueux nouveau son de Bob Dylan, 17'43 en une prise live piano-voix. Pas de commentaire. À FANTÔME JOSEPHA de conclure ce volume avec une berceuse prise live piano-voix datée du 22 avril à 22h et quelques. "Je suis un Ksos" (prononcer cassos - "alors que je connais Throbbing Gristle" ajoute-t-elle). "Je marche souvent à côté". Ouf. Bonne écoute.

credits

released April 22, 2020

license

all rights reserved

tags

about

La Souterraine La Souterraine, France

French & francophone pop underground.

contact / help

Contact La Souterraine

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account